Yangshuo – A little coin of paradise

On l’a trouvé, le paradis chinois! Après deux semaines de traversée, la Chine ne nous avait pas encore totalement séduits. Ces grandes villes. Trop grandes. Enfumées, bondées. Ces sites touristiques, souvent beaux et impressionnants, mais un peu surfaits et sans réel charme. Mais, tout ça, c’était avant Yangshuo.

Yangshuo est une petite ville (310.000 habitants tout de même), au sud de Guilin. Très touristique, la petite ville a comme principal attrait les magnifiques pics qui l’entourent. Dès notre arrivée en bus, nous avons été conquis par ses paysages.

Mais, on ne vous dit pas tout. En effet, ce n’est pas que Yangshuo le paradis… À quelques kilomètres de la ville, il y a l’autre partie de celui-ci. C’est Angie qui a eu l’idée magique: “…et si on s’installait en dehors du centre…à la campagne!” Aussitôt dit, aussitôt réservé. Dès l’arrivée à Yangshuo (1h30 de bus de Guilin), on a chopé (ou plutôt il nous a chopés) une moto-taxi en direction du Yangshuo Outside Inn dans le village de Chao Long. On devait y rester 3 nuits… 7 nuits plus tard, on aurait encore bien prolongé.

Quelques explications s’imposent.

Cette région est extraordinaire. Elle est peuplée d’innombrables pics aux formes superbes, rappelant les pains de sucre de Rio de Janeiro. Quelle que soit la direction dans laquelle on regarde, ils sont là, tels des monstres mystérieux prêts à se réveiller. Nous avons eu la chance de les contempler sous tous les climats: la brume à l’arrivée, la pluie l’a suivie et le soleil pour terminer en beauté. Sous la brume, les montagnes sont mystiques, on les sent sans en percevoir toute la splendeur. Sous le soleil, on se sent minuscule devant ces géants. Il y a ceux que l’on voit de près, ceux qu’on aperçoit au loin, et après ceux qu’on devine à travers les différents degrés de transparence de l’horizon.

Il n’y a pas que les géants de pierre. Le grand fleuve Li qui traverse Yangshuo a une petite sœur: la rivière Yulong qui passe juste devant notre village de Chao Long. Beau…! La Yulong River coule paisiblement à l’ombre des pics, dont le reflet dans l’eau ajoute une dimension supplémentaire au spectacle. Elle est bordée d’immenses rizières en permanence choyées par les paysans. On était aux anges.

Deuxième explication. L’auberge. Le Yangshuo Outside Inn. Une situation privilégiée au cœur de la nature. Des installations parfaites, en harmonie avec les lieux. Des chambres idéales. Une histoire qui fait rêver (voir ici l’histoire du propriétaire des lieux, qui n’y habite pas). Un service parfait. Puis, on ne peut pas parler de cet endroit sans évoquer la famille qui le gère: the Hudson family. Nadine & Michael les parents, Lenny & Desmond les enfants. Ils sont adorables et leur mode de vie sort de l’ordinaire. Dès janvier, ils quittent le Outside Inn et se lancent dans un tour du continent américain en camping car. On espère les croiser sur la route et nous leur souhaitons beaucoup de bonheur (nous vous recommandons chaudement leur blog: http://hudsonfamily.ch/en/)

Vous vous demandez surement ce que nous avons fait pendant cette (trop courte) semaine.

On a commencé par ne rien faire. Oui, rien. Nos journées ont été parsemées de bons moments à ne rien faire de spécial. Ne rien faire dans une telle atmosphère, c’est juste le pied.

Des promenades. En particulier, celle de quelques minutes qui nous menait au bord de la rivière Yulong. Traverser Chao Long et la petite route, s’enfoncer dans les rizières en croisant quelques paysans avec leurs buffles, avant de déboucher sur un paysage monstrueusement frissonnant… Puis, il y a notre expédition jusqu’au plateau surplombant la zone de l’auberge. Quelques kilomètres à travers les montagnes, perdus dans la nature.

Notre séjour, c’est aussi de nombreuses rencontres (l’anglais devient quasi notre première langue et Angie a du mal avec le français maintenant). Des soirées (les premiers jours au coin du feu) à discuter avec Thorsten, l’allemand de Mainz, et l’hollandais fan de constructions chinoises, Susanna & Tim d’Australie ou encore Thomas l’ingénieur de Shanghai. Puis, nos deux co-tourdumondistes français from Paris, François-Régis & Ambroise et leur fantastique expérience. La famille Hudson, et en particulier Nadine et son sourire perpétuel, qui nous a donné pas mal de bons conseils. Et last but not least, Martina & Samuel, the climbers from Switzerland. On a eu la chance de partager quasi une semaine avec eux et c’était vraiment Zuper Delicious et put-put-put. On n’oubliera pas ces moments de sitôt.

On a également très bien mangé. Il n’y a pas photo: la nourriture du Sichuan et du Guangxi est bien meilleure que dans le nord. Ce n’est pas la seule différence d’ailleurs, les sourires sont également beucoup plus présents ici. Tout ces éléments s’ajoutent à notre bonheur.

Des activités diverses. On a pas mal roulé à vélo. C’est le meilleur moyen pour sillonner la région. Ou pour aller à Yangshuo. C’est d’ailleurs lors d’une de nos sorties à vélo que nous avons visité Yangshuo. C’est assez vite fait. La petite ville n’est pas désagréable mais assez touristique. Le plus intéressant pour nous fut sans conteste la visite du marché couvert de Yangshuo. C’est difficile à décrire. C’est pourquoi nous avons fait un album photo spécial. Attention, âmes sensibles s’abstenir. Il y a des photos qui peuvent choquer. Regardez en bas de ce billet!

A vélo, nous recommandons la balade suivante. Rejoindre le Dragon Bridge, ce qui représente déjà quelques bons kilomètres. Une fois au pont, profitez un peu du village et de la quiétude qui y règne, pour enfiler quelques bons fruits. Pour bien digérer, prenez un bamboo raft sur la Yulong River. 2h de plaisir, allongés sur un radeau en bambou à profiter du paysage. Une fois à quais, reprenez les vélos (ils voyagent avec vous sur la raft), et traversez la rivière pour profiter de la rive la plus sauvage. Roulez vers le nord à perte de vue, quitte à vous perdre dans le superbe countryside. Direction Moon Hill, un des nombreux pics, dont il est possible de faire l’ascension pour découvrir au sommet une arche naturelle, très prisée par les grimpeurs. Rentrez sur le Outside Inn à la tombée de la nuit à travers les pains de sucre. De nuit, ils ont encore une autre facette, tout aussi mystique.

Pour terminer notre séjour (il y a plein d’autres activités à faire dans la région), on a planifié une journée de Kayak avec Martina & Samuel, sur le fleuve Li cette fois. Plus grand, et souvent plus emprunté, ce fleuve n’est pas toujours hyper conseillé si on est à la recherche de calme. Mais, sur les conseils de Nadine, nous avons choisi une portion bien plus calme et sauvage, de Fuli à Puyi (dans le sud de Yangshuo). Et ce fut le cas. Du soleil, 4 kayaks, des animaux, la rivière…et nous. Personne à l’horizon. Une expérience, fatigante certes, mais canon. Il faut dire que Martina & Samuel ont eu du mal à nous suivre…:-)

Samedi, c’était déjà la fin. Dur de quitter cet endroit, cette nature, ces gens, mais l’aventure doit continuer. Une chose est sure, cette région nous a définitivement « conciliés »  avec la Chine. Et si nous devions conseiller un endroit dans l’empire du milieu, ce serait très simple.

On a eu du mal à écrire cet article car les mots sont souvent réducteurs et infidèles. On a eu envie de ne mettre que des photos pour ne pas diminuer la beauté de ce que nous avons vécu. Mais nous pensions que ce serait plus chouette pour vous, chère famille, chers ami(e)s, d’avoir quelques lignes.

Maintenant, point final, place aux images.

Nels

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Yangshuo Outside Inn

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le marché de Yangshuo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

8 réflexions sur “Yangshuo – A little coin of paradise

  1. Donc…c'est vrai ! Il y a un paradis ! Vos mots ne sont ni réducteurs ni infidèles… Vos lecteurs apprécient vos écrits coloriant explicitement vos belles photos. Ils ressentent,aussi, le message du grand Bouddha : « Simplement vivre ». Bon voyage les n'amoureux !

    J'aime

  2. Heureuse de vous sentir si bien… que vous ayez ce genre de moments de paix… et de ces belles rencontres qui vous entourent en « notre absence ».

    C'était, encore, un très beau témoignage.

    J'aime

  3. Ahhhh, la Chine ancestrâle…

    A vous lire, çà me donne envie de m'enfiler des 'ouleaux de p'intemps, ave' une pétite sauc' aig'e-dou…

    Et pourtant, Dieu seul sait que moi, ma saison préférée, c'est l'automne…

    Bonne route les cocos!!
    En espérant que la prochaine étape fasse également chialer Nelson au coin du feu, quand Thorsten entamma « Shikidim » de Tarkan, version accoustique…

    Bizzz
    Audrey et Malik

    J'aime

  4. Après tous les Km que vous avez déjà parcourus, ça ne m'étonne pas que vous ayez eu envie de vous poser pour quelques jours ! Rien qu'à vous lire, j'ai l'impression d'avoir marché des heures à vos côtés. Pfff, fatigué, moi ! 😉
    Et puis, c'est frustrant, j'aurais envie de vous poser plein de questions (alors, le chien, ça goûte comme le chat ?). Faudra qu'on parle de tout ça autour d'un bon café dans le bureau de Mousse… d'ici un an.
    En tout cas, encore de superbes photos dans votre galerie sur Yangshuo ! Faut dire que les paysages sont vraiment magnifiques. Ca donne trop envie d'y aller…
    Bonne route !

    J'aime

  5. Merci pour vos commentaires…c'est canon d'avoir vos réactions!

    Petite remarques culinaire:
    – Malik les 'ouleaux de p'intem-euh c'est 'ietnam-euh! En Chine, c'était des pe'its 'aviolis fa'cis à la vian'e de…?
    – PF, le chien est légèrement meilleur que le chat! Les poils du chat sont difficiles à mâcher!

    Bizzz!
    N.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s