Hésitation, Planification & Dali

En partant de Yangshuo, et après les nombreux retours d’expérience, on se posait beaucoup de questions sur la suite de notre parcours en Chine et ailleurs. C’était un peu le flou.

Les données du problème étaient les suivantes:
  • nous étions le 4 décembre
  • un billet de train pour Kunming avec arrivée le 5 décembre à 11h après 18h de trajet
  • impossible de rentrer au Vietnam avant le 10 décembre (à cause de la date de notre visa)
  • notre planning prévoyait de rester en Chine jusqu’au 15 décembre
  • un léger sentiment de: « c’est bon pour la Chine, on a vu ce qu’on avait envie de voir pour une première fois. Ok! Mais le Yunnan? »
  • depuis longtemps, l’envie de visiter le Yunnan (Dali, Lijiang, Shangri-La, les gorges du saut du tigre, Yuanyang)
  • de longs trajets de bus entre ces villes avec un total de plus de 52h de transport à réaliser en 10 jours
  • des températures négatives à certains endroit
  • des avis très partagés sur ces lieux, conseillant souvent de s’écarter des sentiers battus et donc d’y consacrer plus de temps

Bref, découvrir le Yunnan, c’était la certitude de courir derrière la montre et de souffrir dans les transports. Pour, à l’issue, avoir probablement un sentiment mitigé (à cause de ce planning trop serré)!

A ces données, s’ajouta le désir (suite à quelques conversations) de ne pas faire le Vietnam du nord au sud (comme prévu initialement), mais de parcourir uniquement le nord et de bifurquer ensuite vers le sud du Laos (pays non prévu dans l’itinéraire de départ), avant d’aboutir au Cambodge (planifié à la base). Dans ce contexte, entrer au plus tôt au Vietnam semblait une occasion unique de gagner quelques jours pour le Laos! Au détriment de la fin du parcours chinois!

Au final, et vu qu’on avait déjà nos billets de train pour Kunming, on a quand même été dans le Yunnan, en se limitant, toutefois, à Dali et en sacrifiant le reste. C’est dommage, mais on a préféré viser la qualité plutôt que la quantité! Ce n’est que partie remise pour le reste du Yunnan!

Et alors Dali?

On a passé beaucoup de temps à planifier notre parcours (soit à l’auberge soit au Café de Jack). Mais on a tout de même pu profiter de la mignonne, mais trop touristique ville de Dali, située à 1900 mètres d’altitude. Tout y est fait pour que le routard se sente chez lui: cafés bohèmes, librairies, boulangerie française. On sent bien qu’il y a une dizaine d’années, cette ville était le repère des baroudeurs. Mais, aujourd’hui, les touristes chinois ont remplacé en masse les aventuriers d’antan. Seuls quelques rescapés y ont survécu et se sont durablement installés.

Pour échapper à ce décor, il est recommandé de rallier les petits villages au bord du lac Er Hai. C’est ce que nous avons fait. La première fois en carrosse et en bus, la seconde à vélo. Le lac n’est pas hyper impressionnant sur cette rive. C’est tout le contraire pour les villages, en particulier Cai Cun. Authentiques, avec de vrais chinois, une vie paisible. Il est délicieux de se poser sur un petit banc pour observer les habitudes de ces villageois pendant des heures. Leur rythme de vie, leurs gestes, les voir évoluer dans leur vie quotidienne, puis leur sourire permanent à notre égard. On a passé un moment mémorable, en toute simplicité, à Cai Cun (dans le village plutôt qu’au bord du lac).
Petite déception concernant l’un des sites les plus vantés de Dali: les trois pagodes. Pour nous, rien d’exceptionnel.

Voilà pour Dali. On aura goûté au Yunnan sans vraiment s’y enfoncer.

C’était surtout l’occasion pour nous de prendre le temps (et c’est un temps vraiment non-négligeable) de bosser sur la suite du voyage.

En avant-première, en voici les grandes lignes: départ de Dali le 9 décembre pour être à la frontière vietnamienne le 10, via Hekou (en Chine) puis Lao Cai (au Vietnam). Ensuite, au nord du Vietnam, Sapa, Bac Ha, Hanoi, Ha Long Bay. Avant de descendre vers Hué, en passant par Ninh Binh et Tam Coc. Passage au Laos, on espère pour Noël. Savannakhet, Pakse, le plateau des bolovens et surtout les 4000 îles sur le Mékong, dans l’extrême sud du Laos, pour fêter le nouvel an. Enfin le Cambodge pour débuter l’année 2011.

L’aventure continue…!

Angie & Nels

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Un commentaire sur “Hésitation, Planification & Dali

  1. Et vive l'aventure ! A chaque jour suffit sa peine ! C'est une organisation parfaite les kloptrot'heur ! Vous n'êtes pas seuls…mon ange s'est installé dans le vieux chinois fumeur…iii…seule liberté permise là-bas ! Bisous des tivieux

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.