Sajama

La Bolivie nous en a déjà mis plein la tronche. C’est pas le Parc national de Sajama qui va changer ça…

De La Paz, il faut: prendre un bus en direction de Patacamaya, descendre dans ce village far-westique, patienter et choper le seul mini-van qui rejoint le village de Sajama. La dernière partie du trajet est un peu sportive, mais très belle.

Après une (longue) journée de transports, nous pénétrons dans le parc naturel. Encore préservé. Environs 1.000km² de nature, à proximité de la frontière chilienne. Une altitude qui oscille entre 4.000 et 6.500m. Et des volcans…parfaits! Par leur forme. Leur beauté. La rumeur dit que le logo de la Paramount est très fortement inspiré de l’un d’entre eux. Le plus célèbre et plus haut sommet du pays: le Sajama. Mais n’oublions pas ses cousins, les jumeaux. Le Parinacota et le Pomarapi.

Le village de Sajama est sublime. Une sensation no man’s landesque nous envahit. Des maisons en adobe. Un vent assassin. Un froid sibérien. Peu de touristes, plutôt des passionnés d’andinisme. Des habitants accueillants et authentiques. Il y a encore 2 ans, le village ne connaissait pas l’électricité.

Nous passons 3 nuits dans le parc. La première dans le village de Tomarapi. On s’y rend en 4×4 et on loge dans la charmante auberge du “village”, composé, en réalité, par une dizaine de maisons et une jolie église.

Le lendemain, nous menons notre première expédition. Jusqu’à la lagune de Huaynacota. Seuls. Uniquement guidés par la présence impressionnante du Sajama, ainsi que par quelques vigognes. Les paysages sont surréalistes.

Le soir-même, nous quittons Tomarapi pour revenir à Sajama. Le soleil est sur le point de se coucher. La lumière. Ses rayons heurtant la petite église baroque, les maisons et les rues désertes, créent une atmosphère dantesque. Au loin, les volcans s’éteignent lentement.

Aujourd’hui, nous partons à la découverte des geysers El Tatio au pied des jumeaux. Des phénomènes géothermiques semblables à ceux rencontrés en Nouvelle-Zélande. La balade nous prendra toute la journée. Des geysers vers une petite cabane abandonnée. De crête en crête. On a la sensation d’avoir atterri sur un autre planète. De fouler des terres vierges, jamais visitées par l’homme. La nature s’exprime dans toute sa splendeur. Nous sommes envahis par des sentiments indescriptibles. Parcourir ces lieux d’une beauté lunaro-martienne. Le silence. Une solitude bienfaisante. Le froid. Le soleil. Ces animaux qui nous entourent. Lamas, vigognes, ñandus (une espèce de petite autruche), des viscachas (un petit animal, sorte de mi-lapin, mi-lièvre, mi-écureuil…mi-gale)!

Et au loin, le village. Perdu au milieu de nulle part. Protégé par le Sajama. Dès la tombée de la nuit, le vent se lève et soulève le sable, les âmes s’éteignent et seuls quelques résistants s’empiffrent de sopas de verduras, de milanesas et de mate de coca.

Ce parc nous a envouté. Un lieu parmi les plus sublimes. Mais chut, ne le répétons pas trop. Gardons ce endroit préservé. Le secret bien gardé!

C’est l’heure de quitter ce paradis. Ce joyau de la nature. Le soleil dort encore dans ce coin du monde. Les étoiles brillent de mille feux. La seule navette de la journée est bondée. Entre occidentaux et locaux, tant bien que mal, nous posons une demi-fesse sur un bout de métal. 3h plus tard, nous sommes à Patacamaya. Un bus de 2h pour Oruro (ville minière, célèbre pour son carnaval). Suivi d’un autre bus. 5h jusque Potosi. Et un dernier, 3h avant d’atteindre notre destination finale, Sucre.

Une journée de transports pour traverser une grande partie de la Bolivie. Cela pourrait paraître long et pénible. Mais c’est le contraire. Ce pays est un bijou. Il est impossible d’ôter le regard de la vitre du bus. D’observer l’horizon se dérober. D’admirer l’Altiplano défiler sous nos yeux émerveillés…

Ça doit être ça, ou presque, le bonheur.

Nels

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

4 réflexions sur “Sajama

  1. Sacré coup de coeur pour la Bolivie à ce que je comprends… et ca se comprend quand on voit les photos (et récits bien sur ;o)
    Magnifique !!!
    bisous a vous 2 les randonneurs

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s