Et quoi? Et la suite?

Avant tout autre chose: NON, nous n’abandonnons pas le blog. OUI, des news arrivent! On bataille dur pour trouver des connexions Internet, ne fût-ce que pour répondre à nos e-mails.Après ce message rassurant, et pour nous rattraper, on vous fait basculer inside. On vous fait voyager « dans le voyage ». On vous propose d’assister en live à une prise de décision de haut risque. Attention, c’est de la haute voltige. Attachez vos slips et bouclez vos boutons de manchette, c’est du jamais lu. Du « au cœur de l’action », mieux que sur TF1.

C’est parti…

Angie & Nels – un peu désorientés par l’organisation de leur trip en Australie, un peu stressés par le coût de la vie locale et fatigués par enchaînement des aventures depuis l’Inde – sont installés sur la terrasse de leur hôtel à Sydney. Large baie vitrée surplombant Circular Quay. L’opéra de Sydney en contre-bas, illuminé par le soleil. Le Harbour Bridge paraît insignifiant, nargué par la hauteur de leur terrasse. Des fauteuils en rotin, décorés par quelques coussins Pablo Armani, finement tissés. Une table en verre sur une structure en fer forgé d’inspiration grecque. Au sol, un marbre italien, d’origine douteuse.

L’ambiance est tendue. La tension palpable.

Angie est vêtue de satin vert. Nels porte son costume habituel: un trois pièces en lycra de chez Pier-Pol Smith. Elle sirote son Malibu Rose & Ginger dans un verre en cristal stambouliote, tandis qu’il fait retentir les glaçons de son Glenfiddich sans glace. Parcourant négligemment le New York Times, Nels scrute d’un air absent l’approche infernale du soleil sur l’horizon. Angie abandonne les recherches, lassée, elle jette son iPad au sol pour poursuivre sa quatrième lecture de l’Iliade.

La désolation et l’angoisse leur serrent la gorge.

Soudain, quelqu’un sonne à la porte de la suite. Le verre de bourbon se brise au sol. Pris de panique, ils enjambent le jacuzzi, traversent la chambre et le salon à toute vitesse, d‘un mouvement si prompt qu’il fait frissonner le chandelier Hugh Bichenbaum de ses 1001 pièces. Tout en bloquant la porte, ils lancent d’une voix rauque:

-“What da f*** you want, matie?”.
-“It’s ze groom, Sir Nelson…Jérôme…ze french student…dou you rimembeurre?”
-“Laisse tout derrière la porte et disparaît et qu’on ne te revoit plus par ici”

De l’autre côté de la porte, un panier de fruits exotiques et un magnum de Dom Pérignon. Le stress redescend dans la pièce. Ils éclatent de rire:
-“Ahahahah…ohohoooh…aaaarghhh…”

Le calibre 12 reprend place dans son étui en crocodile australien. A nouveau installés au bord de la piscine à débordement, Angie se tourne vers Nels:
-“Tu sais, je pense avoir trouver une solution pour réduire de façon drastique la consommation mondiale de pétro…”.

Angie n’a pas le temps de terminer sa phrase que Nels intervient brusquement:
-“Si on émet l’hypothèse que l’Australie sort du champ d’application pratique de notre pérégrination, on peut approcher la résolution de notre problème par la méthode des moindres carrés…”.
-“C’est-à-dire?”
-“…racine carrée de 12…”
-“…je vois, mais où veux-tu en venir?”
-“Mais bon sang, mais oui. On y est…”
-“…ah…”
-“…si la tangente hyperbolique de l’hypoténuse de l’angle formée par notre budget rencontre la courbe gaussienne de maximalisation de notre bien-être, le tout à une température moyenne de 33° Fahrenheit, on obtient…”
-“…l’Indonésie!”
-“Exactement Darling! Prenons la Testarossa et allons fêter ça, au passage, nous demanderons à Claude de nous réserver deux tickets en première, direction Denpasar!”

Le champagne a coulé à flot. Un feu d’artifice dans le ciel étoilé de Sydney est venu couronné le tout! Une nouvelle étape débute pour nos deux héros!

…reprenons le cours normal de ce blog!

…on part donc en Indonésie, ce samedi 30 avril, de Darwin. Hé oui, l’Asie nous manquait. Retour à Sydney prévu le 26 mai, d’où on s’envolera le jour même pour les States.

Nous voilà embarqués pour plus de 3 semaines à Bali, voire à Java ou ailleurs, en total freestyle. Le temps de recharger nos batteries, recoudre le trou que l’Australie a creusé dans nos poches, mettre à jour nos histoires, trier nos photos et siroter quelques cocktails au bord de l’eau.

Allez, c’est l’heure d’embarquer!

Nels

Publicités

2 commentaires sur “Et quoi? Et la suite?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.