Cross the border: Sunauli/Bhairahawa

La frontière entre l’Inde et le Népal est très empruntée. Ce n’est donc pas la galère. Par contre, c’est long. 24h pour nous.

Départ de la gare de Vârânasî (y arriver le jour de Shivaratri, c’est amusant). Le train annoncé à 00h35 a du retard. Bizarrement, on est soulagés, car on a d’abord cru que notre train n’existait pas! Dans cette gare bondée, on repère assez vite un couple d’autrichiens prenant le même train que nous. Les présentations sont rapidement faites (Silvia & Christophe) et on s’installe sur le quai, à même le sol. Tout allait bien jusqu’à ce une colonie de gros rats nous envahissent. Nels, n’écoutant que son courage, mord sur sa chique et fait comme si de rien n’était. D’autant plus que Silvia semble trouver cela amusant et les chasse avec son pied. L’attente fut longue.

Le train arrive enfin vers 2h du mat’. Une nuit de plus sur les couchettes indiennes. 8h, on arrive à Gorakhpur. Le défi? Trouver un bus jusqu’à la ville frontalière Sunauli. Finalement, après plusieurs négociations infructueuses, on s’installe à 4 dans un taxi privé. Le trajet n’en sera que plus sympa. On échange sur l’actualité belgo-autrichienne, on discute voyage et on breakfast à base de chaï et de samosas. Arrivés à destination, amusés par notre aventure, Silvia & Christophe refusent notre participation et nous offrent le taxi! Beau geste…

Arrivent les formalités classiques: douane indienne pour un cachet de sortie et douane népalaise pour le VISA (40$ chacun). Depuis notre mésaventure à Bangkok, on vérifie bien les dates avant de se lancer dans la suite du parcours. On évite, au passage, une arnaque classique aux abords des frontières: nous forcer à changer toutes nos roupies indiennes à un taux ridicule, sous prétexte qu’au Népal elles ne sont pas acceptées – totalement faux évidement.

La suite. On est au Népal. Youpi! On dit au revoir à nos amis autrichiens et on chope une jeep, qui déborde de passagers, en direction de la station de bus, où nous attend un bus direction Pokhara via la Siddhârta Highway. L’information n’est pas négligeable, car il y a deux routes et évidement certains tentent de vous fourrer dans le bus qui emprunte la route plus longue, plus coûteuse et en plus moins belle. On esquive et on monte dans notre bus. Qui est vide! Ça ne durera évidemment pas.

Le trajet est long et on cesse vite de compter les innombrables arrêts pour faire monter et descendre du monde. Long (7 à 8h), mais magnifique. L’apparition des premiers sommets nous émeut de façon assez étrange. De superbes paysages, des rizières et des cours d’eau à couper le souffle. En plus, nos premiers contacts avec les népalais sont frappés par le sceau du sourire! On est conscients de n’avoir encore rien vu, mais le Népal nous séduit déjà.

Fatigués et gelés, on arrive à Pokhara sur les coups de 21h. Juste le temps de se choper un taxi vers Lakeside – le Pokhara à touristes – où nous attend notre hôtel: The North Face Inn.

Merci encore à Silvia & Christophe pour leur coup de pouce!

Nels

Publicités

Une réflexion sur “Cross the border: Sunauli/Bhairahawa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s